Lutter contre le squat des locaux vacants avec Check’In

Se prémunir contre l’intrusion et le squat des logements vacants est fondamental pour les bailleurs privés et sociaux, dont l’enjeu est de minimiser le temps d’inoccupation entre deux locations et le risque de troubles à la tranquillité et sécurité de l’immeuble. Avec Check’In des bailleurs tels que notre client Unicil disposent d’une alarme simple à déployer et à utiliser, capable de distinguer une entrée licite d’un technicien, d’une tentative d’intrusion et d’agir avant l’intrusion.

Se prémunir contre l’occupation illégale des locaux vacants

Les risques d’occupation illégale

Check'In protége les logements vacants

Selon les chiffres de l’Insee, 8,2% des logements étaient vacants en France en 2023 un chiffre qui a augmenté de 60% en 30 ans.

Une inoccupation qui rend ces biens particulièrement vulnérables face aux risques d’occupation illégale.

Un phénomène qui touche ne se limite pas aux appartements, mais également les caves, garages ou parkings ou locaux techniques d’immeubles.

Toutes les parties communes et privatives des logements collectifs et copropriétés peuvent en effet faire l’objet d’un squat préjudiciable aux propriétaires, bailleurs et autres résidents.

L’impact financier et réputationnel pour les bailleurs

Le squat représente tout d’abord un risque et un coût financier pour le propriétaire ou le bailleur. En l’absence de relocation légale, pas de revenu ou loyers.

Ce manque à gagner n’est pas le seul impact financier à prendre en compte. Que ce soit une intrusion temporaire aboutissant à des dégradations ou à une occupation illégale prolongée, cette situation donnera forcément lieu à :

  • des coûts de remise en l’état ;
  • des frais de procédures et justices potentiels.

Un impact qui va au-delà de l’aspect financier direct et qui impacte aussi :

  • la réputation du patrimoine immobilier concerné.
  • Les obligations des bailleurs liées à la sécurité et tranquillité des logements.

Les limites des systèmes traditionnels

Même si les bailleurs ont l’obligation de garantir la sécurité et la tranquillité de leurs résidences, ils doivent d’un autre côté, faire un usage raisonnable des investissements financiers et du temps des équipes pour sécuriser les locaux.

Or dans le cadre spécifique des logements vacants à protéger en attendant leur relocation, cet équilibre « coût » vs bénéfices est complexe et les solutions techniques sur le marché ne permettent pas forcément de répondre aux particularités de la situation.

Car un local vacant, c’est souvent :

  • Une sécurisation temporaire qui doit se mettre en place, mais aussi se désinstaller rapidement.
  • Un logement dans lequel des prestataires et techniciens doivent pouvoir intervenir à tout moment.
  • Des accès à l’électricité et au Wifi souvent limités.

Des spécificités qui font des alarmes anti-intrusions traditionnelles, des systèmes parfois trop complexes et coûteux à mettre en place en comparaison du risque et des bénéfices.

Check’In : Une solution anti-intrusion innovante et efficace

Check’In est la seule alarme anti-intrusion du marché 100% autonome, qui fonctionne sans Wi-Fi, sans électricité, sans activation ou désactivation manuelle. Grâce à sa technologie brevetée d’IA embarquée, intégrée à un boîtier d’alarme tout-en-un, le système permet de :

  • Détecter avant l’effraction : Son IA embarquée unique détecte, analyse et distingue les évènements “normaux” comme l’ouverture licite par un technicien, des tentatives d’intrusion dès les premières secondes. Une technologie unique qui permet l’activation autonome de l’alarme avant que l’intrusion n’ait lieu mais aussi de réduire part 10 les fausses alertes.
  • Alerter en cas d’intrusion : Le système notifie en cas d’intrusion toute personne identifiée dans votre schéma d’alerte (gestionnaire, télésurveilleurs, police…)  Simultanément au déclenchement de l’alarme, vous permettant d’agir rapidement en cas d’occupation illégale.

Sa facilité d’installation permet d’envisager le déploiement de 20 fois plus d’alarmes en une journée que pour un système classique.

Plus qu’une simple alarme anti-intrusion, le système Check’In est aussi une solution unique de monitoring centralisée des locaux vacants.

Dasboard Pro Check'In pour un suivi centralisé et simplifié des locaux vacants

Le système permet aussi aux bailleurs de monitorer en temps réel les ouvertures sur l’ensemble du parc. Ces informations sont hébergées dans le cloud sécurisé Artifeel, et accessibles via nos outils d’hypervision, le Dashboard pro et les apps User et Pro Check’In.

Cas client Unicil

Unicil, entreprise sociale pour l’habitat historique de la région Sud, filiale du Groupe Action Logement, apporte des solutions d’habitat pour les salariés et les plus fragiles et gère plus de 30 000 logements.

Les équipes Unicil œuvrent pour créer une nouvelle offre répondant aux besoins du territoires aussi bien en construction neuve, qu’en acquisition-amélioration d’immeubles à rénover. Les missions de résorption de l’habitat insalubre et de réhabilitation lourde nécessitent la mise en place de solutions efficaces de lutte contre les squats.

Au sein d’Unicil, ces actions sont gérées par Sébastien Garcia, responsable pôle Sécurité et tranquillité résidentielle, rattaché à la Direction Relations Habitants et Territoires.

« Nous sommes régulièrement confrontés à des tentatives de squat et les systèmes traditionnellement déployés n’étaient pas entièrement satisfaisants. Ils sont assez lourds à mettre en œuvre humainement et financièrement. 

Nous cherchions donc une solution à la fois performante mais aussi plus agile et simple, pour répondre à ces enjeux de lutte contre le squat, ce qui nous a amenés à déployer des systèmes d’alarme Check’In sur certains de nos locaux vacants. »

Sébastien Garcia, responsable pôle Sécurité et tranquillité résidentielle, rattaché à la Direction Relations Habitants et Territoires

En effet l’installation en stick & play du boitier Check’In, sans wifi et ni raccordement électrique répond à cette recherche de souplesse et de simplicité d’Unicil.

Une simplicité renforcée par l’absence de code d’activation. Pensé pour limiter à l’essentiel les manipulations nécessaires à son fonctionnement, le système fonctionne en continu une fois installé, détectant et analysant chaque événement, pour distinguer les tentatives d’intrusions des événements normaux et agir en conséquence et en toute autonomie.

« Nous avons déjà pu constater l’efficacité de la solution, avec une première tentative d’intrusion contrée le 1er mai dernier !

 Suite à la notification de cet événement, notre agent s’est rendu sur place pour confirmer les informations fournies via notre application mobile ainsi que dans notre Dashboard de suivi de parc.  

Des coups de tournevis ont été portés à la serrure, attestant de la tentative d’intrusion, sans que la porte ne soit forcée, tout comme l’indiquait notre suivi des événements.

Check’In a donc su détecter et agir selon notre schéma d’alerte, sans que nous ayons à intervenir, afin d’éviter un éventuel squat. »

Sébastien Garcia, responsable pôle Sécurité et tranquillité résidentielle, rattaché à la Direction Relations Habitants et Territoires

Check’In sécurise les accès aux toits des immeubles

L’utilisation illégale des exutoires de fumée représente un problème majeur pour les gestionnaires de biens immobiliers. Ils doivent garantir le bon fonctionnement de ces dispositifs pour la sécurité des personnes et la maintenance des bâtiments.
La technologie de monitoring et d’alarme du système Check’In renforce la sécurisation de ces dispositifs, avec un impact minimal sur l’infrastructure et une gestion facilitée pour les équipes.

Les exutoires de fumée : point d’accès critique pour la sécurité

Les exutoires de fumée ou skydomes sont des dispositifs essentiels du système de sécurité des immeubles gérés. Bailleurs sociaux, syndics de gestion immobilière et propriétaires d’immeubles se doivent de mettre en place des systèmes et procédures de surveillance et de maintenance de ces ouvrants efficaces et continus pour répondre à leurs obligations légales. Or ces dispositifs de désenfumage sont souvent utilisés illégalement pour accéder aux toits, compromettant leur bon fonctionnement et la sécurité du bâtiment.

Exutoire de fumée

Les skydomes doivent rester fermés pour :

  • Assurer leur efficacité en cas d’incendie.
  • Prévenir les accidents liés à l’accès aux toits.
  • Éviter les dégradations de l’immeuble.

En cas d’ouverture non autorisée, il est crucial pour le gestionnaire de l’immeuble d’intervenir rapidement pour vérifier et remettre en état le système.

En l’absence de système de sécurisation et de monitoring en temps réel et à distance, la vérification des skydomes est une tâche quotidienne pour les équipes de terrain. Ces rondes de vérification sont chronophages et ne garantissent pas une intervention rapide en cas de dégradation réelle.

Simplifier la gestion des skydomes avec Check’In

Avec Check’In, oubliez les installations complexes ! Pas besoin de visser un boîtier dans le mur ni d’installer un détecteur d’ouverture de porte filaire sur le dormant et l’ouvrant du skydome.

Check’In est un dispositif tout-en-un, qui s’installe en un clin d’œil grâce à un système de scotch double face ultra-résistant. Il n’impacte ni l’infrastructure ni le dispositif incendie, et ne nécessite aucun raccordement électrique ou wifi supplémentaire.

Une fois installé, Check’In fonctionne en continu, 24/7, pour notifier toute ouverture illicite en temps réel et à distance, sans nécessiter d’activation supplémentaire.

Ce système de monitoring en temps réel offre de nombreux avantages :

  • Une gestion centralisée et optimisée de la maintenance : les équipes et prestataires n’interviennent qu’en cas de besoin détecté par le système.
  • Un suivi précis des interventions des prestataires de maintenance, avec une détection et une historisation automatique dans le système Check’In.
  • La prévention des dégradations dans les parties communes des immeubles, causées par la pluie ou le vent, grâce à la fermeture rapide des dispositifs laissés ouverts trop longtemps.

Protection des skydome In’li avec le système Check’In

Cas d’usage : In’li

Leader du logement intermédiaire en Île-de-France, In’li gère plus de 50 000 logements.

Artifeel a déployé les boîtiers Check’In sur les exutoires d’immeubles gérés par In’li, permettant aux agents de savoir précisément quand et où un exutoire est ouvert, pour une intervention rapide.

Selon Alexis Boissières, Chef de projet Innovation de l’In’li LAB :

« La solution de boitiers Check’in offre une approche plug-and-play remarquable, offrant non seulement une alerte instantanée en cas de tentative d’intrusion sur les toits, mais également une optimisation de la supervision de nos prestataires responsables de la sécurité de nos systèmes de désenfumage incendie.

Check-in nous permet ainsi de mieux contrôler et anticiper les incidents, renforçant ainsi la sécurité et surveillance de notre patrimoine. »

Un gain de temps et d’efficacité pour In’li pour des infrastructures plus sûres et autonomes.

Vous souhaitez simplifier et fiabiliser la gestion de vos skydomes ?